Rapid learning

Le rapid learning, c’est quoi ?

Le terme de rapid learning s’ajoute à longue liste des nouveaux termes de la formation en ligne, FOAD : micro learning, nano learning, etc.

Mettons les choses au clair, le rapid learning n’est PAS une nouvelle méthode des neurosciences pour vous permettre d’apprendre plus vite !

Maintenant que ce fantasme est dissipé, nous pouvons désigner le rapid learning comme étant une méthode de production rapide de contenu e-learning. Le rapid learning se rencontre parfois sous Rapid eLearning Development.

Une production plus rapide

Le rapid learning s’oppose aux méthodes traditionnelles de production, qui s’étalent généralement sur plusieurs mois de développement. Au contraire, les outils de rapid learning récupèrent des supports existants pour produire un contenu e-learning. Souvent, c’est une présentation PowerPoint qui sert de point de départ. Cela permet de considérablement réduire le temps de production.

Le rapid learning est moins cher

Une production plus rapide est évidemment moins couteuse à produire. Il faut toujours passer par un outil de production, appelé outil auteur, mais ces outils sont plus abordables et plus simples à utiliser que les outils classiques.

Le rapid learning, en partant d’une présentation existante, est effectivement plus rapide et moins couteux qu’une production e-learning classique.

Rapid learning et efficacité pédagogique

Le reproche souvent avancé est la faiblesse pédagogique des modules de rapid learning. C’est sans doute dû au fait que certains sont construits à partir d’une présentation PowerPoint préexistante ou parfois produits en toute hâte, sans respecter des étapes vitales de conception. Or, une présentation utilisée en salle de cours est un soutien à l’action du formateur et à l’interaction avec les apprenants. La simple transposition d’un PowerPoint en contenu autonome, en ligne, n’est pas qualitatif et donne naissance à de mauvais module e-learning.

Cependant, les outils actuels de production, comme iSpring Suite, permettent d’intégrer des médias, des interactions pédagogiques, des feedbacks et des embranchements de scénarios avec un bon niveau de rendu final. Cela permet de produire rapidement des contenus de qualité… aussi faut-il avoir une présentation ou un scénario conçu en ce sens, avec une véritable ingénierie pédagogique.